EVENEMENTS DE LA PROCHAINE EDITION

L’ARTHOTEQUE DE CAEN SUR SOON PARIS

« Né à Berlin au tout début du XXe siècle, le concept d’artothèque s’est répandu et institutionnalisé en France dans les années 1980. Il offre à chacun la possibilité de découvrir les oeuvres d’art contemporain, mais plus encore de vivre avec elles, dans l’intimité quotidienne d’un appartement, d’une maison ou d’un lieu de travail. Si la constitution des collections et le prêt d’oeuvres sont les piliers du fonctionnement des artothèques, il faut ajouter à cela un ensemble riche et varié d’actions, allant de la production d’expositions et d’oeuvres en lien étroit avec les artistes, en passant par la mise en place d’actions de médiation et de formation. C’est la combinaison de ces différents éléments – y compris le dialogue entretenu quotidiennement avec les emprunteurs – qui permet aux artothèques d’être au plus près de leur double objectif de soutien à la création et de sensibilisation des publics.
A Caen, L’Artothèque, Espaces d’art contemporain voit le jour en 1986 à l’initiative de la Ville de Caen. Riche aujourd’hui  d’une collection de 2 500 oeuvres, elle permet à une population évaluée à 20 000 personnes de profiter au quotidien de la présence d’oeuvres d’art dans son environnement intime ou de travail. La structure s’inscrit fortement dans l’accompagnement de la création, via l’achat d’oeuvres, mais également la production, ainsi que l’accueil en résidences d’artistes. »

Claire Tangy, directrice de l’Artothèque de Caen

Précédente édition : la Bibliothèque nationale de France sur SOON PARIS

La BnF et l’estampe contemporaine, un choix prospectif

Des livres, des estampes, des périodiques, des manuscrits, des photographies, des documents sonores, etc., la Bibliothèque nationale de France recèle pas moins de 40 millions de documents. Plus d’un quart constitue le département des estampes et de la photographie. Dirigée par Cécile Pocheau-Lesteven, la section dédiée à l’estampe contemporaine et au livre d’artiste développe une activité vive et prospective notamment en faveur des jeunes artistes qui y consacrent de plus en plus une part importante de leur travail. Pour cette deuxième édition de SOON PARIS/ Le Salon de l’OEuvre Originale Numérotée, et en parfaite complicité avec la BnF, nous avons fait le choix de planches issues de ses collections afin de faire valoir l’intérêt de l’institution publique à l’égard de ce type de production artistique.

Sans prétention exhaustive, l’ensemble ainsi constitué en appelle à des artistes (Jean-Michel Alberola, Jean-Charles Blais, Jasper Johns, Lamarche-Ovize, A.R. Penck, Markus Raetz, Ed Ruscha, Barthélémy Toguo…) aux styles les plus variés et à des oeuvres aux techniques aussi diverses que la lithographie, l’eau-forte, l’aquatinte, la pointe-sèche ou la sérigraphie, etc. Témoignage de la vivacité de pratiques très nombreuses qui assurent l’art contemporain d’une perpétuelle régénération.

Philippe Piguet, directeur artistique de SOON PARIS

Jean-Michel Alberola, Arpenter l’intervalle, 2014, impr. idem, éd. item, lithographie, 88,2 x 60 cm. BnF, Estampes.

Entretiens d’artistes

En 2015, Philippe Piguet, directeur artistique du salon, a invité un artiste ou des professionnels à nous faire découvrir toute l’étendue des pratiques liées à la création d’oeuvres multiples.


Vendredi 11 à 15h : « D’une pratique à l’autre »
Pierre Buraglio, artiste


Samedi 12 à 15h : « D’une pratique à l’autre »
Marie Aerts, artiste


Dimanche 13 à 15h : « Le métier d’éditeur »
 Grégoire Robinne, Editions Dilecta